Lausanne, 14.12.2020 – Le Parlement de l’Église réformée vaudoise s’est retrouvé en session ordinaire les 11 et 12 décembre 2020. Les délégué·e·s au Synode se sont réuni·e·s par visioconférence et les esprits se sont rassemblés pour prendre acte du programme de législature 2019-2024 proposé par le Conseil synodal. L’exécutif de l’EERV a rappelé la perspective dans laquelle s’inscrit la législature: «Le monde dans le cœur de l’Église. Mobilisée par l’Évangile, notre Église participe à l’humanisation de la société au sein d’une Création à soigner».

 

 

Feuille de route, boussole et carte d’orientation

Parties intégrantes du dispositif de législature 2019-2024, la vision-mission et le tableau de bord prospectif constituent la feuille de route, la boussole et la carte d’orientation du programme de législature. Ce tableau de bord prospectif a été pensé comme un outil de conduite fédérateur et cohérent. Il s’articule autour de 3 piliers (Relier, Construire et Évangéliser) et 4 perspectives (parties prenantes, ressources et finances, processus internes, apprentissage et progression). L’exécutif se dit déterminé à lancer des actions concrètes, ordonnées et mesurables. Une logique cohérente qui démarre par des initiatives et objectifs stratégiques se traduisant en une planification de projets opérationnels et concrets. Le Synode a pris acte du programme de législature 2019-2024 et de la stratégie qui en découle, à une large majorité.

Planification temporelle des objectifs stratégiques

Conçu afin d’être compris dans une vue d’ensemble, le tableau de bord prospectif pose les objectifs nécessaires à la réussite de la stratégie et de son équilibrage. La planification des actions se déploiera selon une priorisation temporelle cohérente pour respecter l’ordre des causes à effets et des hypothèses stratégiques.

A cet effet, trois objectifs stratégiques sont prioritaires:

  • développer les Régions comme «fédératrices» des paroisses, lieux d’Église et communautés innovantes
  • prioriser et investir des thématiques porteuses
  • investir dans une communication proactive.

En termes de thématiques porteuses, le Synode a validé à une nette majorité les premières lignes de forces suivantes :

  • le lien et le travail avec les familleS
  • les enjeux spirituels de la transition écologique et sociale.

Budget 2021 et planification financière

Le Synode adopte le budget 2021 de l’EERV avec une baisse des contributions des Régions de 340’000 fr., représentant un résultat d’exercice budgété déficitaire à hauteur de 391’400 fr.

Afin de planifier les ressources de manière optimale, décision a aussi été prise par l’assemblée de faire établir des descriptifs pour les projets stratégiques et les soumettre à la Commission des finances avant d’engager les moyens.

Un autre moyen d’optimisation des ressources passe par le développement d’une mutualisation des ressources des partenaires telles que l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS) et la Conférence des Églises réformées (CER).

Nouvelles catéchèses «Enfance et familleS» et «Jeunesse et Évangile»

Face aux nouveaux défis d’une société plurielle et individualisée, dans un monde occidental en mutation écologique, technologique, sociale, religieuse et politique, le CS et l’Église dans son ensemble constatent des changements inéluctables. Il est vital pour l’EERV de prendre cela en considération. Ainsi l’exécutif décide d’actions auprès des cibles «Enfance et familleS» et «Jeunesse et Évangile» à travers de nouvelles formes de catéchèse. L’organe délibérant a débattu en différents groupes animés par l’exécutif.

«Enfance et familleS»

Une catéchèse familiale pour accompagner la découverte de l’Évangile par la jeune génération jusqu’à l’adolescence. En adéquation avec leurs besoins, questions et aspirations. Privilégier également l’aspect communautaire à travers des pôles Enfance, déclinés en lieux d’accueil de vie spirituelle, attractifs et pratiques avec un déploiement en Régions et paroisses. On privilégie ici une vie ecclésiale de proximité.

«Jeunesse et Évangile»

Une catéchèse virale pour suivre la génération des 15-25 ans. Abordée via la dimension de contagion, cette manière de tisser des liens repose sur une technique d’information persuasive qui se relaye, se diffuse d’une personne à l’autre  

Pour transmettre cette chaîne d’information persuasive, des collaborations seront développées avec des personnes-clés. Des ambassadeurs de valeurs que peuvent être des leaders d’opinions, des influenceurs, des vlogueurs, des blogueurs ou encore des Fresh Expression, capables de porter une nouvelle expression de l’Église et susciter des liens nouveaux. En relation et écho avec les valeurs autour desquelles s’organise cette génération : individualité, solidarité et responsabilité, autonomie, visibilité, éthique. On privilégie ici l’incarnation de valeurs visant l’évolution.

Organisation de l’institution

Différents points ont clos ces deux journées parlementaires:

  • le Règlement ecclésiastique « Institution de l’Autorité de surveillance des fondations ecclésiastiques liées à l’EERV et complément de cohérence concernant les compétences du Bureau du Synode » a été validé en 3e lecture
  • l’exécutif a informé de mesures en matière de santé au travail
  • des élections complémentaires ont eu lieu au sein du Bureau du Synode suite à des départs (retraite et formation)
  • un organe de contrôle financier pour l’exercice 2020 a été nommé.

Contacts médias