Le Conseil synodal au terme de la session (photo: EERV – Gérard Jaton)

Lausanne, 12.11.2019 – Les 8 et 9 novembre 2019, l’assemblée législative de l’Eglise réformée vaudoise s’est réunie dans l’enceinte du Parlement vaudois. Un premier état des lieux a été dressé par le nouveau Conseil synodal – pouvoir exécutif – puis le budget 2020 et l’avenir de la catéchèse ont notamment été abordés. C’est sous la bannière de la co-construction et du travailler ensemble que ces deux jours se sont déroulés.

Budget 2020 adopté, déficit annoncé réduit

Annoncé déficitaire, l’exercice budgétaire 2020 a nourri les débats et Perry Fleury, trésorier du Conseil synodal (CS), a listé les origines principales du déficit : un écart entre la diminution des charges salariales et la subvention de l’État, une baisse des contributions des Régions et des paroisses, une augmentation des charges sociales et une suppression de la contribution de solidarité. Cependant, une réévaluation des charges salariales à hauteur de CHF 500’000.- permet de réduire le déficit à CHF 625’300.-. Il a également été mentionné la nécessité pour l’EERV de faire du budget un outil pédagogique permettant un pilotage pertinent.

Premier état des lieux du Conseil synodal : dialogue, intensité, unité

Les délégués du Synode ont été accueillis par le collège du CS sur une poignée de main et des sourires échangés avant les débats. Lors de son message d’ouverture, Marie-Claude Ischer, présidente, a souligné le plaisir de l’exécutif d’avoir pris ses fonctions, tout en admettant que « le tempo vécu depuis notre prise de fonction est soutenu et le rythme intense ». Une première séance de travail réunissant les différents responsables de l’EERV a permis de dégager des lignes de force sur la mission et la vision de l’Eglise. En bienveillance, et pour lier les paroles aux actes, le CS a proposé à l’assemblée un moment symbolique afin de déposer un fardeau sous la forme d’une pierre en échange d’un signet.

Mariage civil pour tous et catéchèse évolutive

Un retour sur l’Assemblée des délégués de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) début novembre, a retenu la validation du mariage civil pour tous rappelant qu’il s’agissait là de donner au monde politique un repère sur la position des Eglises.

Enjeu majeur pour l’EERV, l’évolutivité de la catéchèse à la société actuelle a fait l’objet d’un riche échange portant sur les moyens pour atteindre les nouvelles générations ayant grandi avec smartphones et internet. La durée du catéchisme et la période à laquelle le délivrer fait aussi partie des questions. Plusieurs pistes d’innovation et de diversification de la catéchèse apportent des éléments de réponse. Notamment, en travaillant prioritairement sur l’identification des familles comme vecteurs de la foi à vivre ensemble, le lien et l’engagement communautaire.

En prière finale, la marche vers l’unité a été portée et chantée.

Contacts presse :

> Ce communiqué en PDF