L’autre jour, j’ai passé un bon moment grâce à un massage aux huiles essentielles de hêtre.

Mais quelle bonne idée, l’huile essentielle de hêtre, elle m’a fait beaucoup de bien, je l’ai reçue comme une invitation à être moi-même. Je crois que la question « être ou ne pas être » demeure toujours autant d’actualité. Elle peut se vivre dans un drame, comme dans la pièce de théâtre de Shakespeare, la célèbre tirade d’Hamlet « to be or not to be », écrite au tournant du 17ème siècle, à voir et entendre dans le beau film de et avec Kenneth Brannagh, paru en 1996. J’aime aussi la vision moins dramatique dans la chanson « la vie d’artiste » de Christophe Maé (2019): « Sois toi-même petit, tous les autres sont déjà pris »

Etre soi-même, oui, je dirais même plus: devenir soi-même.

Dans le psaume 139, le psalmiste s’émerveille d’être une créature merveilleuse. Je crois que nous avons tout en nous pour devenir la meilleure version de nous-même.

Me revient alors cette parole encore plus ancienne, dans le livre du Deutéronome: « je place devant toi la vie et la mort, choisis donc la vie. » Peut-être que parmi les multiples choix que nous devons faire chaque jour, chaque heure, nous pouvons nous demander: quel choix mène à la vie?

Et si je choisis la vie, si je choisis le devenir, et l’espérance, peut-être que je pourrai mieux aimer le prochain que Dieu place sur ma route- et m’émerveiller chaque jour des beautés de la création qui nous porte et nous nourrit.

Oui, aujourd’hui, je choisis et je célèbre la vie. Et la bénédiction.

Je vous souhaite un joli mois de mai.

Geneviève Saugy, pasteure