Un témoignage de Philippe Rohr, diacre 

Parmi les nombreuses réponses possibles, qui prennent forme, évoluent et changent, au cours de nos vies, demeure l’invitation du Christ et de l’Evangile à devenir attentif. Aussi bien à nos paroles qu’à nos gestes, à nos pensées ; à tout ce qui vient agiter et troubler notre cœur, et l’ensemble de notre être.

« Bienheureux les cœurs purs – car ils verront Dieu » proclame Jésus (1).

 Devenir attentif. Au dedans comme au dehors.
Apprendre à être vraiment présent. Ajusté à ce qui se vit dans l’instant.

Beauté des herbes des champs, souffle du vent…
Besoins profonds des êtres vivants que nous côtoyons. Petits ou grands.
Sans oublier notre propre histoire de vie, qui continue de se frayer un chemin,
en nous et autour de nous.

Devenir attentif. Ne pas passer à côté.
Il s’agit parfois d’un instant. D’un regard. D’un mot. D’un silence.
D’un détail.

« Qui n’est pas juste dans les petites choses ne le sera pas non plus pour les grandes », rappelle Jésus (2)..

 

Et si la prière était une halte essentielle et régulière, une respiration vitale, sur le chemin d’une telle présence ?
Eternel retour vers la « triple attention » à laquelle la Parole biblique nous invite, et qui demande une réelle écoute.

 « Ecoutez ! » dit Dieu aux humains qu’Il libère de l’esclavage (3) ;

« Prenez garde à la façon dont vous écoutez », commande Jésus à celles et ceux qui désirent marcher et apprendre auprès de lui (4). Montrant par où passe le chemin « qui conduit à la vie » (5) – et qui pourrait se traduire ainsi :

« Tu écouteras, tu accueilleras la Parole et la vie de Dieu en toi… »

« Tu écouteras, tu accueilleras la parole et la vie des autres humains… »

« …comme tu écouteras et accueilleras ce qui se dit en toi-même… » (6)

« Tu écouteras, tu accueilleras, tu aimeras… de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ton intelligence et de toute ta force… » (7)

Apprendre à écouter. Apprendre à accueillir. Apprendre à aimer, au sens de l’Evangile. Un vrai chemin de vie ! Sur lequel la Présence de Dieu nous précède, nous appelle et nous conduit.

« Ne savez-vous pas que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » rappelle Saint Paul (8). Désignant la Source et le Principe de toute prière.
« Nous, nous ne savons pas prier comme il faut », explique l’apôtre, « mais l’Esprit de Dieu nous vient en aide… L’Esprit lui-même prie en notre faveur, avec des supplications qu’aucune parole ne peut exprimer… » (9).

« Je me tiens à la porte et je frappe » dit le Christ dans le livre de l’Apocalypse. « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui… » (10).

Libre à nous de le laisser entrer, ou non. Et c’est lui, alors, qui nous fera entrer en prière. C’est lui qui fera naître en nous le feu du désir de Dieu, et qui nous poussera vers une écoute toujours plus profonde de sa Parole.
Avec l’aide de l’Esprit Saint, qui nous ouvre à cette Parole, et la conduit précisément là où nous en avons besoin. Au plus intime de nous-mêmes.
« Dans le secret », comme le dit Jésus (11).
Là où Dieu le Père « voit » et « pourvoit ». Au fur et à mesure que notre confiance grandit, et que nous osons nous tenir en sa Présence tels que nous sommes. Avec nos limites, avec nos manques, nos doutes, nos erreurs, nos fautes – toute notre vulnérabilité. Sans fuir. Sans nous cacher.
Sans peur et sans honte.

« Bienheureux ceux qui se reconnaissent pauvres dans leur coeur ! » (12) proclame le Christ – car eux sont comblés de dons dès maintenant.
Et ce qu’ils reçoivent en premier, n’est-ce pas le don de la prière ?

Le don de se taire. Et d’écouter. Sans avoir à « faire », ni même à « penser ». En se sachant simplement promis à la Rencontre – à la guérison, à la libération, au pardon, à l’émancipation, à la vie renouvelée, fécondée par la confiance en Jésus-Christ. Venu, « non pour condamner, mais pour sauver » (13).

N’est-ce pas cela que nous cherchons, lorsque « deux, ou trois », déjà, reviennent en eux-mêmes, et unissent leur présence pour prier ?
« Veillez et priez ! » enseigne Jésus, notre Maître de vie (14).

_____________________________________________________________

(1) Evangile de Matthieu 5, 8  (2) Evangile de Luc, 16, 10  (3) cf. Deutéronome 6, 4-5  (4) Evangile de Luc, 8, 18  (5) cf. Evangile de Matthieu 7, 14 ; Evangile de Jean 14, 6  (6) cf. Deutéronome 6,4-6 ; Lévitique 19,18  (7) cf. Evangile de Marc, 12, 29-30  (8) 1ère lettre de Paul aux Corinthiens 3, 16  (9) Lettre de Paul aux Romains 8, 26-27  (10) Apocalypse 3, 20  (11) Evangile de Matthieu 5, 6  (12) Evangile de Matthieu 5, 3  (13) cf. Evangile de Jean 3, 17  (14) cf. Evangile de Matthieu 26, 41 ; Marc 13, 35 ; Luc 22, 40