La célébration du baptême

Dans les Eglises réformées, le baptême, dispensé par un-e pasteur-e ou un-e diacre, est généralement partie intégrante du culte.

Le baptême a lieu près des fonds baptismaux (s’il y en a) et face à l’assemblée. L’officiant rappelle le sens du baptême et invite les parents à dire pourquoi ils désirent faire baptiser leur enfant. Il verse ensuite de l’eau sur la tête de l’enfant en lui disant : « (prénom de l’enfant), je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».

Après cela, il invite les parents, parrain et marraine (voir le chapitre parrain, marraine, témoins) à dire comment ils conçoivent leur responsabilité et leur engagement.

Les principales étapes de la célébration du baptême sont les suivantes :

  • confession de foi de la communauté ;brochure_bapteme_06
  • rappel biblique de l’institution du baptême ;
  • invocation du Saint-Esprit sur le baptisé ;
  • geste de baptême, avec de l’eau, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, puis bénédiction;
  • engagements des parents, parrain et marraine ;
  • exhortation à l’assemblée ;
  • intercession pour la famille.

 

La célébration de la bénédiction d’enfants

Dans les Eglises réformées, la bénédiction d’enfants est généralement partie intégrante du culte. Elle est donnée par un-e pasteur ou un-e diacre, lors de la célébration. En général, l’officiant invite les parents à dire pourquoi ils demandent la bénédiction de Dieu sur leur enfant.

La bénédiction a lieu face à l’assemblée. Le pasteur prononce une formule de bénédiction se terminant par « (prénom de l’enfant), Dieu te bénit, le Père, le Fils et le Saint-Esprit ».brochure_bapteme_07

La célébration de la bénédiction d’enfants se déroule de la manière suivante :

  • rappel du fondement biblique de la bénédiction ;
  • bénédiction de l’enfant ;
  • exhortation à l’assemblée ;
  • intercession pour la famille.

 

Différents actes symboliques peuvent accompagner le rite du baptême et de la bénédiction d’enfants

L’eau du baptême est signe d’une nouvelle naissance avec le Christ. L’ambivalence symbolique de l’eau qui fait vivre, qui lave, qui engloutit, se retrouve dans celle du baptême : le baptisé « meurt » à tout ce qui n’est pas porteur de vie dans son existence et à ce qui le sépare des autres et de Dieu, pour « renaître » à une vie nouvelle en Jésus-Christ.

La parole de bénédiction accompagnée de l’imposition des mains place l’enfant sous la promesse de la présence de Dieu.

L’acte de baptême est tout entier inséré dans la prière de baptême demandant la présence de Jésus Christ et l’action du Saint-Esprit, et intercédant pour le baptisé, sa famille et la communauté.

La bougie de baptême renvoie à la lumière de la résurrection de Jésus-Christ.

Le signe de croix sur le front renforce la communauté avec Dieu en Jésus-Christ dans la puissance de la résurrection plus forte que la mort.brochure_bapteme_08

La traditionnelle robe de baptême, qui n’est plus guère en usage, exprime la vie nouvelle en Christ qui commence pour le baptisé et qui est source de lumière dans sa vie.

La célébration du baptême ou de la bénédiction peut être accompagnée d’autres gestes symboliques permettant de souligner l’un ou l’autre aspect particulier de ces rituels.

Vous pourrez en parler lors des rencontres de préparation.