Au matin de Pâques, qui a propagé une « fake news »?

Le « fans club » de Jésus, qui, devant le tombeau vide, a affirmé triomphalement que s’il était vide c’était parce que Jésus en était sorti vivant?! Que la mort avait été vaincue par Jésus de Nazareth le Fils de Dieu!

Ou les autorités politiques et religieuses qui ont affirmé que si le tombeau était vide c’est que le corps du trublion avait été volé par ses partisans pour cacher l’échec total de sa croisade?! Que le chapitre était clos.

Quelle est donc la vraie « fake news » de Pâques?!

C’est une question de posture personnelle: personne ne pourra jamais – n’en déplaise aux chasseurs de preuves – donner une réponse indiscutable, scientifique, à cette question!
Le défi du matin de Pâques, c’est d’oser se positionner sans pouvoir s’appuyer sur des faits avérés!

Soit je choisis de m’enfermer: je reste coincé devant ce tombeau vide et je dis: il a disparu… le tombeau est vide et l’histoire se termine ici…

Ou alors je choisis la liberté: je regarde la porte du tombeau qui devait enfermer l’espoir dans une mort définitive… et je vois qu’elle est ouverte! Ouverte sur la Vie… sur une Espérance possible!

Oser affirmer, au matin de Pâques « Le Christ est Ressuscité », c’est faire un choix personnel courageux, dépourvu de toute forme de preuve tangible…c’est s’engager!

Guy Bezençon, diacre