Dimanche 29 mai 2016

Psaume 133


Lire le texte

Il est bon et vraiment délicieux De se trouver entre frères, unis! C’est comme un parfum précieux qui se répand, Une rosée abondante qui descend, Bénissant pour toujours lieux et gens.

Chanter la joie du pèlerinage à son terme (Ps 122) et des retrouvailles, se savoir frères autour du Père: ce mystère d’amitié et de communion préfigurant le Royaume de Dieu s’illustre par un humble «c’est comme…». L’huile d’olive, lumière, force, guérison oint les rois et prophètes pour soutenir l’accomplissement d’une mission reçue de Dieu. Parfumée de riches essences, répandue sur la tête du prêtre – dont Aaron est la figure – elle confère sainteté et pouvoir de purifier: un service communautaire… Est-il possible que la rosée du Mont Hermon (2760 m), véritable bénédiction météorologique dans cette région aride, vienne rafraîchir les collines de Sion 200 km au Sud? Réelle ou symbolique, cette rosée est célébrée comme un fait divin qui «descend» abondamment vers les hommes, laissant sa marque (2) dans le concret de leur vie et la texture de leur avenir. C’est vers «Sion» que Jésus est appelé à «monter» pour porter à son comble la bénédiction de Dieu qui «descend», croisant le cortège de nos deuils et apportant la Vie au monde pour l’éternité.
Prière: «Quand le Seigneur vit cette veuve, il fut rempli de pitié pour elle…» (Lc 7,11-17) «Alors se réalisera cette parole de l’Ecriture: La mort est supprimée, la victoire est complète!» (1 Co 15,54-58)  

Référence biblique : Psaumes 133

Commentaire du 30.05.2016
Commentaire du 28.05.2016