Lundi 21 août 2017

On demandera beaucoup... (Luc 12,41-48)


Lire le texte

Arrêtons-nous quelques instants pour faire le compte de tout ce que le Seigneur nous a donné. A l’un la richesse, à l’autre une immense culture, à tel autre de nombreuses amitiés épanouissantes, à tel autre une intelligence hors du commun, à quelque autre encore un conjoint en tout point admirable, et que dire des dons spirituels dont Dieu gratifie beaucoup de ses enfants. Plus nous cumulerons de grâces, plus croîtra notre responsabilité, car «on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié» (v. 48). Mais il est un verset extraordinaire, le 37, dans le passage lu hier, qui s’éclaire davantage en lisant les versets d’aujourd’hui. Je n’ai jamais entendu un prédicateur s’y arrêter, car il est un peu embarrassant. Il enseigne qu’une vie de fidélité nous vaudra d’être servis par le Seigneur (cf. Jn 13,3-5). Les textes médités ces cinq derniers jours se complètent harmonieusement les uns les autres. Après l’avertissement de la parabole dite du «riche insensé» (vv. 13-21), un appel à faire confiance à Dieu (vv. 22-32), une invitation à la générosité (vv. 33-34), une exhortation à la vigilance (vv. 35-40), vient aujourd’hui une invitation à prendre conscience de nos responsabilités. Voilà un chapitre que je peux qualifier de particulièrement mobilisateur sans la moindre hésitation.

Michel Fallas

Prière: Donne-nous, Seigneur, de te faire confiance pour les moindres détails de notre vie, d’être généreux et de prendre conscience des immenses grâces dont tu nous as comblés.  

Référence biblique : Luc 12, 41 - 48

Commentaire du 22.08.2017
Commentaire du 20.08.2017