Samedi 21 juillet 2018

Confusions (Jean 6,22-27)


Lire le texte

La lecture des versets 22-25 nous plonge dans la confusion de la foule, déstabilisée par les départs successifs de Jésus et des disciples. Ne comprenant pas ce qui s’est passé – elle ne sait pas que Jésus a marché sur le lac de Tibériade –, la foule a néanmoins suffisamment d’énergie grégaire pour partir à leur poursuite et de retrouver ainsi Jésus à Capharnaüm. La première chose qu’elle dit à Jésus:» Depuis quand combien de temps es-tu arrivé ici?» Cette question paraît mondaine et dénuée d’intérêt. La réponse sèche de Jésus, qui ne répond pas directement, va entraîner une série de questions-réponses entre Jésus et ses auditeurs. D’emblée, Jésus montre que ses préoccupations ne sont pas les mêmes que celles de la foule, et que celle-ci s’intéresse à Jésus pour de mauvaises raisons. Lorsque Jésus oppose nourriture périssable et nourriture spirituelle, le lecteur moderne pourrait par analogie penser au fameux adage (dont nous ignorons l’origine exacte):» Donne du poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher et il mangera toujours.» Mais Jésus n’encourage pas la foule à acquérir une technique qui la rendrait performante, mais l’invite à opérer un saut d’ordre spirituel: tout simplement croire que Jésus est source de vie et qu’il est la seule voie qui mène au Père. Nous sommes là, au cœur du christianisme qui ne réclame pas comme tant d’autres des actes, des gestes, des objets, mais qui demande seulement une disposition spirituelle de la part de ceux qui y adhèrent. C’est une révolution mentale stupéfiante dont nous n’avons pas fini de mesurer les conséquences, encore aujourd’hui!

Robin Masur

Prière: Est-ce que je crois en toi, Seigneur, pour de bonnes ou de mauvaises raisons? Cela n’a pas d’importance, tant que je reconnais que toute vie, toute grâce, tout pardon viennent de toi!  

Référence biblique : Jean 6, 22 - 27

Commentaire du 22.07.2018
Commentaire du 20.07.2018