Laurence KeshavjeeAvant de devenir pasteure, j’avais beaucoup d’idées reçues sur cette profession. Aujourd’hui, le plaisir que je ressens dans mon métier me confirme que c’est bel et bien ma place.

Photo: © Sarah Deriaz / www.vocation.ch.

Découvrez le portrait du mois de mai de notre calendrier sur notre site www.vocation.ch.