Mali: vingt morts à la frontière burkinabé. Le gouvernement aurait armé des chasseurs traditionnels afin de tuer les peuls.

Conflit lointain et millénaire entre les chasseurs et les éleveurs ? Conflit surtout détourné et amplifié au nom de la lutte contre les djihadistes. Mais quel rapport avec les Rameaux ?
Les peuls sont des nomades et, dans leur transhumance avec leur troupeaux, construisent des huttes de palmes et de branchages tel le peuple des origines. C’est ce temps des origines et de la toute première alliance qu’un homme de Nazareth cherchait à rappeler symboliquement en montant un âne pour gagner Jérusalem, ville du rituel sacrificiel. Un temps des origines où ceux qui avaient des cultures et des valeurs différentes devaient apprendre à vivre ensemble sur un territoire exigu.

La question que posera cet homme avec colère le lendemain est celle du figuier : cette alliance des origines, cet apprentissage du vivre ensemble malgré nos différences, est-elle toujours présente même si les rituels disparaissent ? Même si nos lieux de cultes et de rassemblement disparaissent ?

Pour que ce soit le cas, il nous faut impérativement retourner aux fondements de l’alliance des origines, c’est-à-dire apprendre à vivre ensemble sur un territoire exigu, dans le respect de nos différences de cultures sans chercher à convertir l’autre à nos propres appartenances, sans en faire l’objet d’une guerre sainte.

Mireille Reymond Dollfus, pasteure auprès des migrants